Symar Val d'Ariège

Bienvenue sur le site du SYMAR Val d'Ariège

Symar Val d'Ariège

Préservons ensemble nos rivières !

Actualités

Le syndicat soutient la Journée Mondiale des Zones Humides

05/02/2021
Le syndicat soutient la Journée Mondiale des Zones Humides

Journée mondiale de protection des Zones Humides

5 février 2021

Qu'est-ce que le SYMAR Val d'Ariège ?

Le SYMAR Val d’Ariège (Syndicat Mixte d'Aménagement des Rivières du Val d'Ariège) est un syndicat de bassin versant. Le Syndicat exerce la compétence GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Innondations) sur le territoire de ses membres. En savoir plus.


LE ROLE DU SYMAR VAL D'ARIEGE DANS LA RESTAURATION ET LA PRESERVATION DES ZONES HUMIDES

Dans le cadre de son programme pluriannuel de gestion (axe 2 "Vers un système vertueux") et de la compétence GEMAPI, le SYMAR Val d'Ariège réalise des actions de reconnexion des bras morts et restauration des zones humides alluviales. Les zones humides sont aujourd'hui une priorité d'action de part ses différentes fonctions :

Un régulateur de crues

La large présence des végétaux dans les marais ralentit la progression du ruissellement des eaux pluviales en aval.

Un réservoir de la biodiversité

La faune et la flore inféodées y est généralement riche en espèces remarquables et / ou menacées.

Un rôle dans le rechargement des nappes

Alimentation de la zone et de la nappe souterraine en hivers (pluviométrie, cours d'eau) et restitution du stockage d'eau en été (en période dite "d'étiage")

Un rôle de fixateur

Le système racinaire de la flore présente sur le site évite l'érosion du sol

Un filtre naturel via sa végétation

La flore capte et évite la dissémination des matières en suspension. Elle absorbe également, via son système racinaire, les minéraux et certains métaux lourds.

Un filtre naturel via sa composition du sol

Filtration d'une partie de l'eau superficielle qui s'infiltre à travers le sol pour rejoindre la nappe souterraine.

*La loi sur l'eau de 1992 décrit les zones humides comment étant des "terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par les plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l'année" (Art. L222-1 du Code de l'Environnement).

LES ZONES HUMIDES SUR LE TERRITOIRE DE GESTION DU SYMAR VAL D'ARIEGE

Les zones humides représentent une véritable mosaïque sur le territoire géré par le syndicat : elles jouent un rôle prépondérant dans le fonctionnement du bassin versant dans la mesure où elles constituent de véritables interfaces entre la terre et les cours d'eau.

Légende :  Cours d'eau  Zones humides
   

Zones humides présentes sur le territoire, photographie SYMAR Val d'Ariège

 QUE DIT LA REGLEMENTATION ? 

Les zones humides disposent d'une règlementation spécifique depuis la loi sur l'eau de 1992 : en effet, tous travaux, installations ou ouvrages pouvant porter atteinte aux zones humides sont soumis à un régime de déclaration et d'autorisation. L'Article R214-1 du Code de l'Environnement précise les éléments suivants :

"Sont soumis à déclaration (D) ou à autorisation (A) les travaux de :

  • Assèchement, mise en eau, imperméabilisation, remblais de zones humides ou de marais ; la zone asséchée ou mise en eau étant :
    1. Supérieure ou égale à 1 h (A) ;
    2. Supérieure à 0,1 ha, mais inférieure à 1 ha (D)
  • Réalisation de réseau de drainage permettant le drainage d’une superficie de :
    1. Supérieure ou égale à 100 ha (A) ;
    2. Supérieure à 20ha, mais inférieure à 100 ha (D)"

D'autres règlementations existent dans des cadres spécifiques comme le périmètre de protection, le plan de gestion, de servitudes ou encore en présence d'espèces protégées.

Zone humide à Varilhes (Bois de Girolles, connecté à l’Ariège), photographie SYMAR Val d'Ariège

LE 2 FEVRIER : UNE JOURNEE MONDIALE DE SENSIBILISATION DES ZONES HUMIDES