La gestion des ouvrages

Bienvenue sur le site du SYMAR Val d'Ariège

La gestion des ouvrages

Préservons ensemble nos rivières !

La gestion des ouvrages

La gestion des ouvrages

Nos actions > La gestion des ouvrages

LA GESTION DES OUVRAGES

Pour compléter les mesures de prévention contre les inondations, des ouvrages de protection (digues, barrages de rétention des eaux…) peuvent être implantés localement. Ces ouvrages nécessitent cependant un entretien et une surveillance particulière pour le SYMAR Val d’Ariège qui en est désormais gestionnaire.

LES DIGUES DE PROTECTION

Différentes inondations dévastatrices et meurtrières ont marqué le territoire français au cours de ces dernières décennies. Certaines communes ont ainsi construit des digues pour canaliser les eaux de rivières afin de protéger des habitations et zones construites.

Actuellement, 5 digues sont suivies et entretenues par le SYMAR Val d’Ariège. Ces ouvrages relativement anciens sont actuellement en cours d’étude pour connaître précisément leur niveau de protection. Cette connaissance de l’état des digues et leur suivi régulier sont des éléments essentiels en matière de gestion du risque inondation.

L’organisation de la gestion de crise est travaillée avec les communes pour permettre l’évacuation et la mise à l’abris des biens et des personnes avant que la zone ne soit inondée.

LES 5 DIGUES GEREES PAR LE SYMAR VAL D'ARIEGE

 LES OUVRAGES NECESSITANT UN SUIVI PARTICULIER 

 L'ENTRETIEN COURANT 

Deux fois par an, le SYMAR Val d’Ariège a le devoir de débroussailler les talus les digues, couper les arbres dangereux et s’assurer que la structure de l’ouvrage n’est pas endommagée. Le syndicat anticipe également les montées d’eaux par un suivi journalier de la météo et des précipitations annoncées.

Visite technique approfondie de juillet 2020 par un bureau d'études spécialisé – Mérens-les-Vals

LES VISITES TECHNIQUES APPROFONDIES

Ces ouvrages sensibles nécessitent des visites régulières, notamment après de petites crues ou des tempêtes ayant pu endommager l’édifice ou la végétation riveraine.

En plus de ces inspections de routine, ces digues doivent faire l’objet de visites techniques approfondies tous les 2 ans par un bureau d’études expert en la matière. Le service de contrôle des ouvrages hydrauliques de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) inspecte régulièrement l’ouvrage et s’assure que le gestionnaire respecte les procédures réglementaires.

Les dernières inspections ont eu lieu en octobre 2019 pour les ouvrages de Mérens-les-Vals et Pamiers.

LES ETUDES DE DANGER

Ces études complexes permettent d’analyser la résistance de l’ouvrage. L’historique des crues, l’analyse de la topographie des lieux et bien sûr l’état structurel de l’ouvrage sont passés en revue.

Des scénarios de défaillances sont envisagés (que ce passe-t-il en cas de surverse de la digue ? comment réagit l’ouvrage en cas d’apport important de sédiments dans le lit de la rivière ?). Le but est de pouvoir assurer la mise en sécurité des biens et des personnes avant que l’ouvrage ne soit dépassé.

Afin de tenir compte du vieillissement de l’ouvrage ou de modification de l’environnement (nouvelles constructions dans la zone protégée par exemple), une actualisation de l’étude de danger est nécessaire tous les 20 ans. Ces études, ordonnées et suivies par le SYMAR Val d’Ariège, sont effectuées par des bureaux d’études disposant d’un agrément national.


Relevé topographique d'un cours d'eau effectué par un agent du syndicat, août 2020

 LES AUTRES OUVRAGES : LES BARRAGES A SEDIMENTS GERES PAR L'ONF RTM 

Sur les secteurs montagneux et en particuliers sur certains ruisseaux connus pour leurs capacités à transporter et déposer beaucoup de sédiments, l’Etat et les communes ont parfois construit des grands barrages, vides la plupart du temps. Leur rôle est de capter les rochers et la majorité de la boue en cas de lave torrentielle.

Ils sont gérés et entretenus par les Communes si l’ouvrage est communal ou par l’ONF RTM (Office National des Forêts – service de Restauration des Terrains en Montagne) pour les ouvrages appartenant à l’Etat. Ces barrages sont souvent accompagnés d’autres dispositifs de protection limitant les coulées de boues et l’érosion du fond et des berges des ravins. Ces dispositifs regroupent la plantation de forêts de protection et les seuils de correction torrentielle. L’ensemble de ces aménagements mis en place par l’Etat prennent le nom de « Séries RTM ». 

De tailles variables suivant les ruisseaux, les barrages les plus importants présents sur le bassin versant de l'Ariège géré par le syndicat sont les suivants : Verdun sur le ruisseau des Moulines, Rabat-les-Trois-Seigneurs sur le ruisseau de la Freyte, Mérens-les-Vals sur le ruisseau du San Touret, Perles-et-Castelet sur le ruisseau du Lagal…

De gauche à droite : barrage à sédiments vide du ruisseau des Moulines à l'amont de Verdun, barrage à sédiments plein sur le ruisseau de la Freyte à Rabat les Trois Seigneurs, seuils de correction torrentielle à l'amont de Mérens-les-Vals